Feeds:
Posts
Comments

Image above illustrates poorly what this post is about; actually it shows everything … but what I want : how to sign without ever printing out one single document.

L’image ci-dessus illustre mal le sujet de cet article; en fait il montre tout… sauf ce que je veux : comment signer sans même imprimer un seul document.

Let’s be fair : the image takes us where we need to; we only have a few more steps to walk. Can you spot “Custom Stamps ►” ? That’s where.

Pour être honnête : l’image nous amène où nous voulons; nous restent quelques étapes supplémentaires. Pouvez-vous repérer “Custom Stamps¹ ►” ? C’est là.

john doe

What one needs to do is to :

  1. – sign a blank piece of paper
  2. – scan it
  3. – edit it – Gimp© is your friend here, so is Photoshop© though it’s a wee bit pricey – and crop it
  4. – make sure its background is transparent
  5. – save it as .gif
  6. – find “Custom Stamps¹ ►”, click on it then “Create stamp from”, “image” and select the one you worked on.
  7. – position your signature on the document (I suggest you place it on top of something, avoid blank space).
  8. – print the document using your virtual printer (the idea is to electronically glue the signature to the document).

You’re done ! (with the satisfaction of having consumed one sheet of paper in the whole process)

Ce qu’il vous faut faire :

  1. – signer sur une page blanche
  2. – la scanner
  3. – l’éditer – Gimp© est alors votre meilleur ami, ainsi que Photoshop© mais c’est un peu plus cher – et la détourer
  4. – s’assurer que le fond est transparent
  5. – l’enregistrer en tant que .gif
  6. – trouver “Custom Stamps¹ ►”, cliquer dessus puis “Create stamp from”, “image” et sélectionner celle sur laquelle vous avez travaillé.
  7. – positionner votre signature sur le document (je suggère de la placer au dessus de quelque chose, pas sur un espace vide).
  8. – imprimer le document en utilisant une imprimante virtuelle (l’idée est de ‘coller’ électroniquement la signature au document)

Voilà ! (avec la satisfaction de n’avoir pas consommé une seule page dans tout le processus).

By the way, why do I name it : signature of the poor ? Simply because it’s not an electronic signature (or e-signature) per se.

Au fait, pourquoi je l’appelle : signature du pauvre ? Simplement parce que ce n’est pas une signature électronique (ou e-signature) à proprement parler.

¹ : tampon personnalisé

In computer science, transclusion is the inclusion of part or all of an electronic document into one or more other documents by reference.

I found out, recently, about what it really meant to implement ‘transclusion’ while tinkering with Tiddlywiki. In addition to using the feature it kept going round in my head that the concept could also be used elsewhere.

En informatique, la transclusion est l’inclusion par référence d’un document ou une partie d’un document dans un autre document.

J’ai découvert, récemment, ce que cela signifiait de mettre en plus une ‘transclusion’ alors que je bricolais avec Tiddlywiki. En plus d’utiliser cette fonction cela me trottait dans la tête que ce concept pouvait être utilisé ailleurs.

Adjacent picture illustrates well what ‘transclusion’ consists in : take a module – a ‘tiddler’ in Tiddlywiki – named B in which ‘foo’ is written. In order for module A to include ‘foo’ all what one needs to do is call B like so : {{B}}. The beauty of it is that whenever B would change so would A.

L’image ci-contre illustre bien en quoi ‘transclusion’ consiste : prenez un module – un ‘tiddler’ pour Tiddlywiki – appelé B dans lequel ‘foo’ est écrit. Pour que le module A inclue ‘foo’ tout ce qu’on a à faire est d’appeler B ainsi : {{B}}. L’intérêt est que chaque fois que B changerait A aussi.

From the moment I understood the concept and how to implement it I started to use the feature extensively with Tiddlywiki, so much so it kind of transformed the way I considered taking notes: why not consider a tiddler as elementary particle and build upon it, like assemblying lego™ bricks.

Du moment où j’ai compris le concept et comment le mettre en place j’ai commencé à utiliser la fonction de manière systématique avec Tiddlywiki, tant et si bien que ça en quelque sorte transformé ma façon de prendre des notes : pourquoi ne pas considérer un tiddler comme une particule élémentaire et bâtir dessus, comme d’assembler des briques de lego©.

A few month ago I wrote about having a wiki as document quality structure (though not exclusively so). This calls even more for such a change. Not only would documents be systematically up to date but this could ensure even better their consistence.

Il y a quelques mois j’ai écrit à propos d’une alternative wiki en tant que système documentaire qualité (mais pas seulement). Ceci appelle encore plus fort à ce changement. Non seulement les documents seraient systématiquement à jour mais ceci assurerait encore mieux leur cohérence.

Last but not least, my job would even become fun ^_^ / Enfin et non des moindres, mon travail en deviendrait amusant ^_^

temporaireRemember the craze about FourSquare and the wonders geolocation was meant to bring ? Long story short : I created an account there > failed to see the interest of 1 – telling my followers where I was, 2 – becoming a mayor > deleted my account and never regretted it. STILL I liked the geolocation idea.

On se souvient de la vogue Foursquare et les merveilles que la géolocalisation était supposée apportée ? En résumé : J’y ai créé un compte > n’ai pas vraiment vu l’intérêt de 1 – dire à mes ‘followers’ où j’étais, 2 – devenir maire > j’ai détruit mon compte et ne l’ai jamais regretté. POURTANT j’aimais l’idée de la géolocalisation.

Say you have a list of things to buy at the supermarket after work. Problem : you don’t know for sure when you’re there. Wouldn’t be nice to not worry about the time since you could geolocally declare the supermarket which, in turn, would trigger an alert only when you’re there ? The problem is one needs to constantly have its smartphone on and let know about its geolocation : it runs the battery down really fast and … so much for privacy.

Disons que vous avez une liste de choses à acheter au supermarché après le boulot. Problème : vous n’êtes pas sûr du moment où vous y serez. Est-ce que ça ne serait pas sympa de ne pas se préoccuper du temps puisque vous pourriez déclarer la géolocalisation dudit supermarché ce qui, en retour, lancerait une alerte une fois que vous y seriez ? Le problème est qu’on doit constamment avoir son smartphone allumé et faire savoir où l’on est : ça épuise la batterie très vie quant à l’aspect vie privée…

Setting up one’s agenda is fairly easy : meetings, appointments can be dealt with since they’re time related, all one needs is a clock. Anything to remember which relates to location can also be dealt with, thanks to GPS (although this involves a rather sophisticated chain of elements which may not be always accessible). What about anything one needs to remember which is neither time related nor location related : any type of event one should address a certain way only when it occurs ?

Définir son agenda is relativement facile : des réunions, des rendez-vous peuvent être gérés puisqu’ils dépendent du temps, tout ce dont on a besoin est d’une horloge. Tout ce dont on doit se souvenir qui dépendent d’une géolocation peuvent aussi être gérés, grâce au GPS (quoique ceci implique une chaîne relativement sophistiquée d’éléments qui peuvent ne pas être toujours accessibles). Qu’en est-il de tout ce qu’on doit se souvenir qui ne dépend ni du temps ni de la géolocation : n’importe quel événement qu’on doit aborder d’une certaine façon seulement lorsqu’il survient ?

It so happened that I had my gas central heating undergo maintenance recently. At one point the technician told me to pay special attention to the pressure of water; I should always make sure it never goes beyond a minimum and a maximum. Fair enough : “how often should I check this?” I asked. “Once to twice a year”. Not regular enough to even check on a monthly basis and, should it occur, would I even remember then what to do?

Il se trouve que j’ai eu ma centrale à gaz révisée récemment. À un moment le technicien m’a demandé de faire particulièrement attention à la pression d’eau; je devrais toujours m’assurer qu’elle ne dépasse pas un minimum et un maximum. D’accord : “tous les combien de temps devrais-je effectuer ce contrôle ?” ai-je demandé. “Seulement une à deux fois par an”. Pas assez régulièrement pour un contrôle même mensuel et, au cas où ça se passerait, est-ce que je me souviendrais même de ce qu’il faudrait faire ?

That’s what I tentatively illustrated in above drawing : the todo list next to an interrogation mark. You know what and where (though you don’t care about the latter info), you don’t know when which poses the whole problem of acting efficiently.

C’est ce que j’ai tenté d’illustrer dans le dessin ci-dessus : la liste de choses à faire à côté du point d’interrogation. Vous savez quoi et (encore que cette dernière info vous est de nulle utilité), vous ne savez pas quand ce qui pose tout le problème d’agir efficacement.

This calls for a follow-up / Ceci appelle une suite

In the unlikely case one wouldn’t recognize this guy this is George Clooney, advertising Nespresso. He didn’t need to say much for that, getting away with a mere “What else”. Probably the most expensive 2 words in the history of publicity. 2 words with a high return though, Nespresso never complained for all I know.

Dans le cas hautement improbable où on ne reconnaîtrait pas cet individu, c’est George Clooney, faisant la pub pour Nespresso. Il n’a pas dû parlé beaucoup pour cela, s’en tirant avec un simple “What else¹ ” Probablement les 2 mots les plus chers de l’histoire de la publicité, 2 mots avec un fort retour cependant. Nespresso ne s’est jamais plaint pour ce que j’en sais.

Relationship with topic du jour ? None except for the 2 words. It just crossed my mind the other day that Facebook, after Twitter, after whatever social platform were,these days, sequentially celebrating birthdays. Almost a decade in most cases. Not much happened since then really hence the question : Internet, what else ?

Relation avec le sujet du jour ? Aucun exception faite des 2 mots. Cela m’a traversé l’esprit l’autre jour que Facebook, après Twitter, après je ne sais quelle autre plateforme célébraient, ces jours, tour à tour leur anniversaire. Presque une décennie dans la plupart des cas. Pas grand chose s’est passé depuis vraiment d’où la question : Internet, quoi d’autre  ?

It also struck me as odd that bloggers I usually follow (Claude Super, Anthony Poncier to name a few) were ‘recycling’ supposedly old posts of theirs. One doing that, without fearing being outdated, is a sign things barely change, if at all.

J’ai aussi trouvé étrange que des blogueurs que je suis habituellement (Claude Super, Anthony Poncier pour en nommer quelques-uns) ‘recyclaient’ des billets supposés être anciens. Quelqu’un agissant ainsi, sans crainte d’être dépassé, c’est un signe que les choses changent très peu, voire pas du tout.

I wrote, what are we waiting for end of 2011, a post in which I was basically saying : we have the means, we have the tools, what are we waiting for implementing them ? Looks like what I wrote then still holds true.

J’ai écrit, what are we waiting for² à la fin de 2011, un billet dans lequel je disais principalement : nous avons les moyens, nous avons les outils, qu’attendons-nous pour les mettre en place ? J’ai l’impression que ce que j’écrivis alors est encore valable.

Nespresso’s basic message is understandably: «why look further ? Here’s all you need». Concerning matters related to internet³ I am yet to be convinced not to look any further.

Le message principal de Nespresso est, c’est compréhensible : «pourquoi chercher ailleurs ? Voici tout ce dont vous avez besoin». À propos des questions relatives à l’internet³ on doit encore me convaincre de ne pas chercher plus loin.

¹ : wasn’t translated in french, which says a lot | N’a pas été traduit en français, ce qui en dit long

² : le titre est en anglais mais le billet est bilingue.

³ : and whatever revolves around its usage. / et tout ce qui tourne autour de sa pratique

Excerpt from Wikipedia : «Just days before a presidential election, a Washington, D.C. spin doctor (De Niro) distracts the electorate from a sex scandal by hiring a Hollywood film producer (Hoffman) to construct a fake war with Albania.

The film was released one »month before the outbreak of the Lewinsky scandal and the subsequent bombing of the Al-Shifa pharmaceutical factory in Sudan by the Clinton Administration, which prompted the media to draw comparisons between the film and reality.»

Extrait de Wikipedia¹ : «Des hommes d’influence est paru aux États-Unis moins d’un mois avant le début du scandale sexuel impliquant le Président Bill Clinton et une stagiaire de la Maison-Blanche, Monica Lewinsky.

Alors que le Président était au cœur de ce scandale qui domina la scène politique américaine en 1998 et 1999, les États-Unis s’engagèrent dans trois opérations militaires : l’Opération Renard du désert (Operation Desert Fox : trois jours de bombardements sur l’Irak alors même que la Chambre des représentants discutait la possibilité d’entreprendre des procédures pour destituer Bill Clinton), l’opération Infinite Reach  : deux attaques de missiles lancés sur des cibles terroristes au Soudan et en Afghanistan, seulement trois jours après une annonce télévisée dans laquelle le Président admettait avoir eu une « relation inappropriée » avec Lewinski) et l’intervention de l’OTAN en ex-Yougoslavie survenue quelques semaines après que Clinton ait évité la destitution.»

Why mentionning this movie which, apparently, has very little to do with (my) work – the very reason why this blog exists – ? Well , I’ve recently witnessed here and there, every now and then, occasions when I honestly was wondering whether people had a clear understanding of what their duty was.

Pourquoi mentionner ce film qui, apparemment, a très peu à voir avec le (mon) travail – raison première de l’existence de ce blog – ? En fait j’ai récemment été le témoin ici et là, de temps en temps, de circonstances qui m’ont honnêtement fait me demander si les gens avec une compréhension claire de ce qu’était leur devoir.

God knows how much of a proponent of collaborative work I’ve been, still am. My recent post concerning OneNote testifies enough how enthusiastic I become whenever I get acquainted with apps, methods that help in that regard.

Dieu sait quel promoteur du travail en collaboration j’ai été, suis encore. Mon billet récent à propos de OneNote témoigne assez bien de mon enthousiasme quand je prends connaissance d’applications, de méthodes qui aident à cet égard.

I guess enthusiasm is like a soufflé : it can only last so much and, more importantly, it takes very little for it to fall flat.

J’imagine que l’enthousiasme est comme un soufflé : il ne dure pas éternellement et, plus important, il lui faut très peu pour retomber.

Making fun of ideas is one of them; turning them down is hard enough for one to swallow but having them ridiculed is one sure way of killing the very desire to go further in any innovation process.

S’amuser d’idées en fait partie; les refuser est déjà assez dur pour quiconque à avaler mais les ridiculiser is la façon définitive de tuer même le désire de continuer tout processus d’innovation.

Is the tail wagging the dog? Apparently it is for some. The pool of persons willing to take part in any project is limited, by definition, in number as well as in time. Better learn how to manage it well to make it last.

Est-ce la queue qui remue le chien ? Tel semble être le cas pour certain. L’équipe volontaire pour participer à n’importe quel projet est limitée, par définition, en nombre aussi bien qu’en temps. Mieux vaut apprendre à la gérer au mieux pour la faire durer.

Hope to write a less bitter post next time / J’espère écrire un billet moins amère la prochaine fois.

 ¹ : qui n’est pas tout à fait le même que la version en anglais.

It so happened that I recently acquired a new home. Until then, since I changed job, in June 2014, and moved to Burgundy (from Normandy), I had been renting a place something I was getting really tired of.

Il se trouve que je viens d’acquérir, récemment, un logement. Jusque là, depuis que j’ai changé de travail, en Juin 2014, et déménagé en Bourgogne (venant de Normandie), j’étais en location ce dont je commençais à vraiment me lasser.

We officially signed papers last week. Were present, the sellers, myself, a person from the real estate agency and 2 notaries (each one representing each party).

Nous avons officiellement signé les papiers semaine dernière. Étaient présents, les vendeurs, moi-même, une personne de l’agence immobilière et 2 notaires (chacun représentant chaque partie).

We spent a whole hour reading again papers both parties had manually signed, 3 months ago, as a preliminary purchase agreement at the real estate agency. Truth be told one of the notaries read out loud aforementioned papers that had been scanned as pdf documents and were displayed by a beamer on a screen.

Nous avons passé une heure entière à lire à nouveau des papiers que les deux parties avaient signé manuellement, il y a 3 mois, en tant que compromis d’achat à l’agence immobilière. En vérité un des notaires lut à haute voix lesdits papiers qui avaient été scannés en documents pdf et étaient projetés depuis un vidéoprojecteur sur un écran.

At the end of it all both parties were asked to electronically sign, only once!

À la fin on a demandé aux deux parties de signer électroniquement, juste une fois !

I remember the first time I purchased an apartment, over 10 years ago. No beamer then but fewer papers to sign and just an official bank cheque.

Je me rappelle quand j’ai acheté mon premier appartement, il y a un peu plus de 10 ans. Pas de vidéoprojecteur mais bien moins de papiers à signer et juste un chèque de banque.

What I witnessed this time around fails to convince me we progressed all much since then.

Ce à quoi j’ai assisté cette fois ci ne me convainc pas que nous avons progressé tant que ça depuis.

Onenote

When I changed job, back in July last year, the laptop I was given was operating under Windows© 7. Changing OS environment was dramatic enough (from XP) and from Office© 2003 to the 2010 version, I had not immediately noticed the supplementary application that came along in the package : OneNote©.

Quand j’ai changé de boulot, en Juillet de l’an dernier, l’ordinateur portable que l’on m’a donné tournait sous Windows© 7. C’était déjà assez radical de changer d’environnement (venant d’XP) et du pack Office© 2003 passer à la version 2010 que je n’ai pas immédiatement réalisé cette application supplémentaire dans le paquet : OneNote©

Any change, like changing job in my case, is an opportunity to start over, with a clean slate. I wrote a post about which of the two, tiddlywiki or Outloook©, I should use to best manage my activities. I didn’t know OneNote then…

Tout changement, comme de changer de boulot dans mon cas, est une chance de recommencer à zéro, avec une page vierge. J’ai écrit un billet sur lequel des deux, Tiddlywiki ou Outlook©, je devrais utiliser pour gérer au mieux mes activités. Je ne connaissais pas OneNote alors …

One major, paramout even, asset OneNote has : it integrates well with all other members of µsoft family with specific features dedicated to Outlook. Hard to beat that.

Un actif important, primordial même, de OneNote : il s’intègre bien avec tous les autres membres de la famille de µsoft avec des fonctions spécifiques dédiées à Outlook. Difficile de battre ça.

One feature that particularly flabbergasted me : pressing both keys, at the same time, Windows and S, allows one to capture a portion of screen for later use – like sticking up the screenshot into one blocknote for instance -. OneNote seems to work ubiquitously in the background.

Une fonction qui m’a particulièrement sidérée : presser 2 touches, en même temps, Windows et S, permet de capturer une portion d’écran pour l’utiliser plus tard – comme de coller l’image dans un bloc-note par exemple -. OneNote semble travailler en arrière plan et être omniprésent.

The same would require many steps using Tiddywiki: saving the screenshot > cropping it (using Gimp in my case to edit it) > saving it again > finally creating a link like so [img[path/image.jpg] in some tiddler.

La même chose requerrait plusieurs étapes en utilisant Tiddlywiki : enregistrer la copie d’écran > la retailler (avec Gimp dans mon cas pour cela) > l’enregistrer à nouveau > finalement créer un lien tel qu’ainsi [img[path/image.jpg] dans un tiddler quelconque.

This feature alone is really helpful with the company’s intranet. Counting hundreds of pages with structure lacking cohesion it’s more often than not utterly frustrating to find anything in it.

Cette fonction seule est vraiment utile pour l’intranet de l’entreprise. Avec des centaines de pages et une structure sans cohérence c’est souvent très frustrant d’y trouver quelque chose.

As I was mentionning the application to a colleague I miserably failed at answering the simple question : what is it for ? What does it do ? Unlike MS Word, Excel or Access, OneNote does not do one thing in particular. One could safely say that as a platform it gathers ‘notes’ be they spreadsheets, word documents but also audio files as well as videos. But, and that’s a major ‘but’, it does more than what any ordinary directory does : it allows one to create notes allowing others (provided they’re granted access) to edit and enrich its content.

Comme je mentionnais cette application à un collègue je n’ai simplement pas pu répondre à la simple question : Pour quoi est-ce ? Qu’est-ce que cela fait ? Au contraire de MS Word, Excel ou Access, OneNote ne fait pas une chose en particulier. On pourrait raisonnablement dire que, en tant que plateforme, il rassemble des ‘notes’ que ce soient des tableaux, des documents Word mais aussi des fichiers audio aussi bien que des vidéos. Mais, et c’est un ‘mais’ important, il fait plus que n’importe quel répertoire ordinaire : il permet de créer des notes tout en laissant la possibilité à d’autres (à la condition qu’ils y aient accès) d’éditer et d’en enrichir le contenu.

Like a wiki / Tel un wiki

There, the word is out. The only feature OneNote doesn’t have (to my knowledge) that Tiddlywiki does : transcluding, meaning dynamically including a document or part of a document into another document by reference.

Voilà, le mot est lâché. La seule fonction que OneNote n’a pas (à ma connaissance) et qu’a TiddlyWiki fait : Transclure, c’est à dire inclure dynamiquement un document ou une partie d’un document dans un autre document par référence.

This brings up the question I was almost certain to have answered until very recently, until I had a deep look into OneNote : how to best manage activities.

Ceci ramène la question à laquelle j’étais presque certain d’avoir répondu jusqu’à très récemment, jusqu’à ce que je creuse OneNote : comment gérer au mieux ses activités.

Follow

Get every new post delivered to your Inbox.

Join 855 other followers

%d bloggers like this: