Feeds:
Posts
Comments

Archive for the ‘Politics’ Category

copie d’écran

Au moment où je débute ce billet, je commence aussi la lecture vidéo de la 10ème session de Presqu’ensemble. Ça reste intéressant même si je pense que sa formule a évolué. Ce n’est plus un débat autour d’un sujet principal (et, éventuellement, quelques périphériques), que les premiers temps de confinement pouvaient justifier – en l’absence de possibilité pour les habituels ténors de se rassembler pour nous dire quoi penser – , avec d’aimables participants qui ont au moins l’intérêt de ne pas s’invectiver ni de s’interrompre. Son format est devenu plus … télévisuel¹

La Politique est intéressante, comme sujet de conversation; jusqu’à encore peu de temps je n’aurais cependant pas placé la Politique au même niveau que d’autres sujets dont en débat entre copains, le sport, les amours, la cuisine, les spectacles, … Une forme de Politique du moins, où il s’agit plus de refaire le monde dans un gros gloubi-boulga qui mélange joyeusement l’économie, le financier, la philosophie, la sociologie sans qu’aucun d’entre nous soit à même d’en délimiter clairement les domaines respectifs. Ni moi ni mes amis avons fait Science-pipeau.

Je ne connais personne qui s’habille en fonction des diktats de la mode. Tout le monde a, bien sûr, une lecture de ce qui se porte de ce qui ne se fait plus mais très peu ont les moyens de porter du Chanel. D’où une attention relativement distanciée vis à vis des journalistes spécialistes en la matière.

C’est, à mon avis, ce qui se passe en ce qui concerne la Politique. Je tends à désacraliser cet univers parce que ce n’est plus, et en tout cas ça l’est de moins en moins, l’alpha et l’oméga de ce qui fait tourner le monde. Pour commencer je ne crois plus à un pouvoir quelconque de nos élus pour mener la barque. Leurs intérêts personnels les drivent plus sûrement que leurs mandats et n’importe quel lobbyiste a plus d’influence qu’une armée de votants. Les exemples sont multiples.

J’écoute donc mes aimables débatteurs, certes savants, étayer leur opinions par des références culturelles et historiques mais, au fond, l’intérêt réside surtout dans l’enrichissement voire la formation de mes propres idées (qu’ils soient remerciés ici de m’avancer les arguments dans de futurs débats entre potes).

Devil wears prada, blue sweater scene

On se souvient peut-être de cette scène du pull-over blue. Je m’inscris en faux et à contre-courant de ce que Meryl Streep explique à Anna Hathaway. Sa démonstration est brillante mais quelle arrogance aveugle de croire que tout ce qui se porte sort de son bureau. Ou alors elle assume les millions de jeans uniformément plébiscités de par le monde ? La personne qu’elle incarne perçoit les tendances et les traduit, chèrement, en des habits taillés pour des clients fortunés mais elles n’est pas la mode; de la même manière les gouvernants n’ont pas intérêt à perdre le lien avec ceux qu’ils ‘gouvernent’. C’est bien d’ailleurs la base des reproches qui leurs sont faits.

Je continuerai malgré tout à visionner mes commentateurs presqu’ensemble ne serait-ce que pour rester à jour des courants, des associations de malfaiteurs, des divorces, des joutes oratoires et des supposés bons mots.

¹ : j’ai même posé la question du devenir de Presqu’ensemble, la page; j’attends toujours une réponse.

Read Full Post »

I won’t beat about the bushes for long: Only one week away from second round of presidential elections taking place in this country I can’t say I’m that impressed by social plateforms for relaying anything but noise in the debate.

Je ne vais pas tourner autour du pot longtemps: à seulement une semaine du second tour des élections présidentielles qui auront lieu dans ce pays, je ne peux pas dire que je suis impressionné par les plateformes sociales qui n’ont fait que relayer du bruit dans le débat.

Not that this country does not have a few problems that desperately need to be addressed: unemployment, debt, education, environment, to name a few.

Non que ce pays n’ait pas quelques problèmes qui ont désespérément besoin d’être abordés: le chômage, la dette, l’éducation, l’environnement, pour en citer quelques-uns.

Once again what I heard was: things will change. Oh really Mister Sarkozy? Remind me: who’s been in charge for the past 5 years? What political party, you belong to, has run the business since … 1995? For good measure: how many times have you declared you had learned the lesson, you had changed?

Une fois de plus ce que j’ai entendu était: les choses vont changer. Oh vraiment Monsieur Sarkozy? Rappelez-moi: qui a été en charge pour les 5 dernières années? Quel parti politique, auquel vous appartenez, a géré le business depuis …1995? Pour faire bonne mesure: combien de fois avez-vous déclaré que vous aviez appris la leçon, que vous a changé?

How about Mister Hollande: things will change on account of … what deed? Seriously, what did you achieve, ever, that could seriously account for anything that could make the rest of us trust you? You haven’t even been in charge of a ministry once. Except for leading the socialist party (a feat that may credit you with not much except … survival  skills) I’m afraid you are, once again but not much different in that regard than the rest of those you are following, asking us to sign a blank check.

Qu’en est-il de Monsieur Hollande: les choses vont changer sur la base de … quel acte? Sérieusement, qu’est-ce que vous avez réalisé, jamais, qui pourrait sérieusement vous être crédité et faire que le reste d’entre nous vous fasse confiance? Vous n’avez même pas été en charge d’un ministère une seule fois. Sauf mener le parti socialiste (un exploit qui ne peut compter pour beaucoup si ce n’est … qu’en tant qu’instinct de survie) Je crains que vous soyez en position, une fois de plus, mais en cela pas très différent du reste de ceux que vous suivez, de demander que l’on vous signe un chèque en blanc.

I follow 163 (to date) Twitter accounts of journalists. All I’ve read in the past weeks, months were just political slogans and borderline accounts of speeches and meetings. All things all candidates were ‘throwing’ at the mass for journalists to chew on and repeat over and over again. While doing so they were carefully kept away from more substantial topics I suppose.

Je suis (à ce jour) 163 comptes Twitter de journalistes. Tout ce que j’ai lu dans les dernières semaines, mois étaient de simples slogans politiques et les rapports limites de discours et de meetings. Toutes choses que tous les candidats «jetaient» à la masse populaire et que les journalistes mâchaient et répétaient à l’envi. Ce faisant, ils étaient soigneusement tenus à l’écart des sujets plus importants, je suppose.

I was hoping something different would happen, that social plateforms at large would finally manage to shift the balance and become recipients of meaningfull debates as well as offer honest accounts of whomever did what, where and when.

J’espérais que quelque chose de différent se passerait, que les plateformes sociales au sens large auraient finalement réussi à faire pencher la balance et devenir les bénéficiaires de débats porteuse ayant un sens ainsi que d’offrir des rapports honnêtes de qui avait fait quoi, où et quand.

Will they at least manage to keep records of next president successes and failures and make him accountable in 5 years? I’m not holding my breath for that to happen, not anytime soon.

Vont-ils au moins réussir à enregistrer les succès et les échecs du prochain président  et lui faire rendre des comptes dans 5 ans? Je ne m’attends pas à ce que cela arrive, pas de sitôt.

Read Full Post »

After reading a certain number of articles it appeared to me that it could very well be possible to map out politics within a company and how well (or not so well) collaborative tools were implemented in it.
In other words: is the adoption of collaborative tools in a company any indication of where its management leans towards politically?

Après avoir lu un certain nombre d’articles, il m’a semblé que cela pourrait etre tout a fait possible d’etqblir une cartographie politique d’une entreprise
en fonction du succes (ou de l’echec) de la mise en oeuvre des outils de collaboration en son sein.
En d’autres termes: est-ce que l’adoption d’outils collaboratifs en entreprise une indication fiable de l’inclinaison politique de sa gestion?

In order to start on a common understanding basis one has to assume and accept some conceivably preconceived ideas: military like, top-down decision
taking being to dictatorship what multilateral decision taking, zero hierarchy and extreme sharing would be to … (true) communism (?).

Afin de commencer sur une base compréhension commune on doit assumer et accepter certaines idées préconçues concevable: des prises de decision de type militaire ce qui correspondrait a l’idee que l’on se fait d’une dictature ou, a l’oppose, la prise de décision multilatérale, une hiérarchie applatie et le partage extrême seraient plutot de … Gauche (?).

My point is not to define what politics is or should be but to draw a picture in accordance with its perception by most people.
As one could rightfully disagree if I were to build up any relationship with blended, leaning only slightly towards the right or the left, politics
I purposely chose to go with the extremes. I leave to anybody the right to define and polically categorize what such and such feature either tool offers.

Mon but n’est pas de définir ce qu’est la politique ou ce qu’elle devrait être, mais de dessiner une image en conformité avec sa perception par la plupart des gens.
Comme on pourrait légitimement etre en désaccord, si je devais construire toute relation si la politique etait plus neutre et nuancee j‘ai délibérément choisi les extrêmes. Je laisse aux personnes le droit de définir et de catégoriser politiquement ce que tel ou tel dispositif de tel ou tel outil offre ou omet.

I realize that beyond the adoption of aforementioned tools one needs to take into account ways they are used, such as limitations of their scopes,
literacy of users as well as the depth of involvements of company’s management.

Je réalise qu’au-delà de l’adoption des outils mentionnés ci-dessus il faut prendre compte des manières dont ils sont utilisés, tels que les limites de leurs definitions,
la plus ou moins grande maitrise qu’en ont leurs utilisateurs ainsi que la profondeur de l’implication des entreprises.

Last, should anybody hypothetically read this and assess the company/entity/structure/team he or she works in what is to be done with the results?
Say for instance the latter would be at the very opposite of the political spectrum, furthermore, against what said employee believes in, I’m afraid
the exercice would not entitle anybody to much if anything.

More questions arise following the one in title, all the more reasons to post follow-ups.

Enfin, dans l’hypothese ou quiconque lirait ceci et évaluait l’entreprise / entité / structure / équipe, il ou elle travaille que faire des résultats?
Disons, par exemple que ceuxci seraient aux extremes du spectre politique, en outre, contre ce en quoi ledit l’employé croit, j’ai peur que l’exercice ne donne droit à quiconque a quoi que ce soit.

D’autant plus de questions surgissent comme suite de ce titre, d’autant plus de raisons de poursuivre sur ce sujet.

Read Full Post »

%d bloggers like this: