Feeds:
Posts
Comments

Archive for the ‘ESN’ Category

I had been thinking for some time about writing something more or less related to whistleblowing in business until I read this article titled “ESN¹ : a withleblower in business ?” It correlates with recent affairs (Snowden, Manning, …) and is, as I understand it, about the conundrum any employee faces when denouncing, internally via the ESN, wrong deeds of his or her company.

J’avais depuis quelque temps pensé à écrire quelque chose plus ou moins lié au lancement d’alerte en entreprise jusqu’à ce que je lise ce billet intitulé “Le RSE : un lanceur d’alerte en entreprise ?” Ça corrèle avec de récentes affaires  (Snowden, Manning, …) et traite, comme je le comprends ainsi, du dilemme auquel fait face n’importe quel employé en dénonçant, en interne via le RSE, les mauvais agissement de son entreprise.

No such intent ambition here, it is less about denouncing anything than using an option to escalating a problem other than the standard way².

Telle n’est pas l’intention ambition ici, il est moins question de dénoncer quoi que soit que d’utiliser une option de faire remonter un problème autrement que de la façon standard².

It is often the case, especially in big companies, that equipments such as printers or computers, are part of framework agreements. This supposedly allows for economies of scale. It also, sometimes, results in a nightmare for anyone who, with solid reasons, is not satisfied with what he or she deals with every day. A real cross to bear to just bring up the issue let alone have it addressed and fixed in a timely manner.

C’est souvent le cas, en particulier dans les grandes entreprise, que les équipements tels qu’imprimantes ou ordinateurs, fassent partie de contrats-cadres. Cela est supposé permettre des économies d’échelles. Ça devient aussi, quelques fois, un cauchemar pour quiconque, avec raison, n’est pas satisfait de ce avec quoi il ou elle doit s’accommoder chaque jour. Un véritable chemin de croix de simplement faire remonter le problème sans parler qu’il soit pris en compte et réglé rapidement.

Seems trivial? How about issues regarding understaffed teams, lack of response from such or such department, safety/security issues, I’m not even talking about wages inequality or various types of harassments.

Trivial? Et les problèmes liés aux équipes en sous-effectifs, l’absence de réponse de tel ou tel département, des problèmes liés à la sécurité, je ne parle même pas des inégalités salariales ou différentes formes de harcèlements.

Now, how to prioritize which problem to address and how serious (understand important, spread out) it is? How about the number of thumbs-up/Likes/Stars; it’s a rather fair indicator of how many others agree with it, don’t you think?

Maintenant, comment prioriser quel problème attaquer et quelle en est sa gravité (comprendre importance, étendue) ? Et pourquoi par le nombre de pouces levés/J’aime/étoiles; un indicateur plutôt bon du nombre de ceux qui sont en accord, vous ne pensez pas?

If you have a ESN that is / C’est à dire si vous avez un RSE.

¹ : ESN = Enterprise Social Network | RSE : Réseau Social d’Entreprise.

² : which admittedly, in some cases, would require to be (re)defined | Qui à l’évidence, dans certains cas, nécessiteraient d’être (re)définies.

Read Full Post »

The company I work in, like many others, is embracing trying to embrace the new way of working, collaboratively. It has been so for the past 5-10 years. Personnally I’ve been involved when in Finland, at about the beginning of my 5 years stay there.

L’entreprise dans laquelle je travaille, comme beaucoup d’autres, épouse tente d’épouser la nouvelle façon de travailler, collaborativement. Cela a été ainsi pendant les 5 à 10 dernières années. Personnellement j’ai été impliqué alors que j’étais en Finlande, quasiment au début de mon séjour de 5 ans.

For all I know (I guess it would have been obvious, just from how sharing informations would have changed, otherwise) nothing worked: several attempts of wikis (one of which had been sort of semi-clandestinely installed on some spare server; the admin getting her rights revoked later…), a social networking platform Elgg, an account on Yammer² even  (no longer accessible), an internal ESN¹, Sharepoints, you name it.

Pour ce que j’en sais (je pense que cela aurait été évident, rien que du simple changement de la façon dont l’information serait partagée, autrement) rien n’a fonctionné : plusieurs essais de wikis (l’un ayant été semi-clandestinement installé sur un serveur quelconque; son administrateur voyant ses droits révoqués ultérieurement…), une plateforme de réseau social Elgg, même un compte sur Yammer² (depuis longtemps inaccessible), un RSE¹ interne, des sharepoints, la liste continue.

Either accounts are blocked² or of anything that remains, contributions are scarce at best.

Soit les comptes sont bloqués soit de tout ce qui reste, les contributions y sont rares… quand il y en a.

Several causes for that :

  • no true, transparent, obvious, easy to read strategy.
  • All attempts were done by halves so to speak.
  • Extreme, ennoying monitoring (some would see this as censorship).
  • Unknown reason as to why the transition; most feel rather happy exchanging via email, why should they care to change?

Plusieurs raisons à cela :

  • Absence de véritable stratégie, transparente, évidente, clairement lisible.
  • Toutes les tentatives ont été faites petits bras pour ainsi dire.
  • Une surveillance excessive (d’aucuns y verraient de la censure).
  • Raison inconnue de cette transition; la plupart se contentent d’échanger via email, pourquoi devraient-ils se préoccuper d’en changer?

The company counts several tens of thousands of employees. Haven’t they ever heard of Facebook, Twitter, Wikipedia, Google drive,  … ? Don’t they ever share pictures with members of their families? Videos with friends? News and whatnot with accointances? That they may have some doubts about the benefits of some at work I can understand that. What I can’t understand is that there might not have been some, even a few who saw fit that what they could do at home would help them at work.

L’entreprise compte plusieurs dizaines de milliers d’employés. N’ont-ils pas jamais entendu parler de Facebook, Twitter, Wikipedia, Google Drive, … ? Ne partagent-ils jamais des photos avec les membres de leurs familles? Des vidéos avec des amis? Des nouvelles et autres joyeusetés avec des connaissances? Qu’ils peuvent avoir quelques doutes sur les bienfaits de certains au travail, je peux le comprendre. Ce que je ne comprends pas, c’est qu’il n’y aurait pas certains, même peu, qui auraient pensé à propos que ce qu’ils pouvaient faire à la maison les aiderait au travail.

According to 1% rule, we could expect several hundreds of active contributors (while several thousands would ‘merely’ edit).

Selon la loi des 1%, nous pourrions espérer plusieurs centaines de contributeurs actifs (tandis que plusieurs milliers éditeraient ‘simplement’).

Where are they? How could one talk them into embracing the company attempts at networking?

Où sont-ils ? Comment peut-on faire pour les inciter à embrasser les tentatives de l’entreprise au réseautage ?

I remember how I joined Gmail 10 years ago. I guess it looked difficult, Google then was not as big as it is now, to offer a service when Yahoo for instance was so dominant. The strategy adopted then proved to be very efficient though it is hardly new: recruiting by co-opting. In my case I got an account through a friend of mine (for me to act likewise within my own network, which I did though I didn’t use up all 50 accounts I was given).

Je me rappelle comment j’ai rejoint Gmail il y a 10 ans. Je pense que ça paraissait difficile, Google n’était pas aussi gros alors qu’il l’est maintenant, d’offrir un service quand Yahoo par exemple était si dominant. La stratégie adoptée alors s’est avéré très efficace même si elle n’était pas si neuve : recruter par cooptation. Dans mon cas j’ai eu un compte par un ami (charge à moi d’agir de même avec mon propre réseau ce que j’ai fait même si je n’ai pas utilisé l’intégralité des 50 comptes qui m’ont été donnés).

I was recently in contact with a person who’s in charge of implementing such a social plateform; from what I got during our exchanges the deadline is end of this month and results are, again, poor. It appeared that, again unbeknown to many, it had been initiated a couple of months ago and only a handful of contributions have been made.

J’étais récemment en contact avec une personne en charge de la mise en œuvre d’une telle plateforme sociale; de ce que j’en ai compris au cours de nos échanges, la date limite est la fin de ce mois-ci et les résultats sont, encore une fois, pauvres. Il est apparu que, encore une fois à l’insu de beaucoup, elle avait été lancée il y a quelques mois, et seulement une poignée de contributions ont été faites.

“Want to take part in a social experiment? Want to improve ways information is shared? Ever experienced email overload, wish to try an alternative solution? …”. I haven’t read any of such lines neither on the page the company has on Facebook nor in any of the discussion groups that exist on Linkedin. How the heck did those guys think they could make their network visible?

“Voulez-vous prendre part à une expérience sociale? Voulez-vous améliorer les façons dont l’information est partagée? Jamais connu une surcharge de samessagerie, désireux d’essayer une autre solution? …”. Je n’ai lu aucune de ces lignes ni sur la page que la compagnie a sur Facebook, ni dans aucun des groupes de discussion qui existent sur Linkedin. Comment est-ce ces gars pensaient qu’ils pourraient rendre leur réseau visible?

The worst that could have happened would have been too many people wanting to join in. At least this would have been a result worth talking about.

The pire qui eut pu arriver aurait été que trop de personnes eussent voulu participer. Au moins c’eut été un résultat digne qu’on en parle.

In the matter shyness is not an option / En la matière, la timidité n’est pas une option.

¹ : ESN : Entreprise Social Network / RSE : Réseau Social d’Entreprise

² : anything external is blocked for fear of having documents hosted outside / tout ce qui est externe est bloqué de peur d’avoir des documents hébergés à l’extérieur.

Read Full Post »

Sorry HR people but if I have ever progressed all along my modest career I can’t really thank you. Nor can I thank any manager for having ever suggested me a new, better position (nor a better salary for that matter).

Gens des RH, je suis désolé mais si j’ai un tant soit peu progressé tout au long de ma carrière modeste, ce n’est pas grâce à vous. Pas plus que je peux remercier un supérieur hiérarchique quelconque pour m’avoir suggérer une nouvelle position (ni un meilleur salaire d’ailleurs).

It’s not my intention to sound bitter, I have enough experience to know better and having realized this (only not early enough if you ask me) I know how to deal with that.

Ce n’est pas mon intention de paraître amer, j’ai assez d’expérience pour le savoir et après avoir reconnu cet état de fait  (seulement pas assez tôt pour tout dire) je sais comment faire face à cela.

It so happened that I viewed a video yesterday where was debated the benefits enterprise social networks bring forth and how much a plus they represent vs traditional top-down style management. At one point the show host asked a very good question: what’s in there for the individual? What do I, as an employee, gain out of this sharing thing?

Il se trouve que je regardais une vidéo hier où était débattu les bénéfices qu’apportent les réseaux sociaux d’entreprise et quels atouts ils représentent par rapport au management traditionnel du style top-down. A un moment l’animateur a posé une très bonne question: qu’en retire l’individu? Qu’est-ce que moi, en tant qu’employé, je gagne dans ce jeu de partage?

One guest gave, in my humble opinion, a sensible answer: contrary to what would happen in a traditional hierarchical structure where subordinate would have good chances to see his/her good idea ‘stolen’ by his immediate superior working in a more transparent organization would enhance his/her chances of being recognized hence valued.

Un invité a donné, à mon humble avis, une réponse sensée: contrairement à ce qui se passerait dans une structure hiérarchique traditionnelle où un subordonnée aurait de bonnes chances de voir  sa bonne idée «volée» par son supérieur immédiat le fait de travailler dans une organisation plus transparente améliorerait ses chances d’être reconnu et par conséquent valorisé.

The next question is then: do we work in a transparent organization? What, in turn, would any current organization as well as our immediate or above superiors gain out of shifting paradigm, becoming transparent and sharing more? Consequently isn’t this whole web 2.0 only wishful thinking at best since those who gained the most so far would not be certain to gain as much in changing?

La question suivante est alors: travaille-t’on dans une organisation transparente? Qu’est-ce que, à son tour, toute organisation actuelle ainsi que nos supérieurs hiérarchiques ou au-dessus auraient à gagner à changer de paradigme, en devenant transparent et en partageant plus? En conséquence est-ce que ce 2.0 n’est pas juste un vœu pieux, au mieux, puisque ceux qui ont gagné le plus jusqu’à maintenant ne seraient pas certain de gagner autant dans le changement?

The other question one would be better off asking oneself rather rapidly, after having started a new job for instance, is: Whatever organization I’m in isn’t there anybody else, besides me, taking any care of myself? Chances are there’s none.

L’ autre question que l’on ferait mieux de se poser assez rapidement, après avoir commencé un nouvel emploi par exemple, est la suivante: Quelle que soit l’organisation dans laquelle je suis y-a-t’il quelqu’un d’autre, en dehors de moi, qui prenne soin de moi? Il est fort probable que tel ne sera pas le cas.

Bitter, me? Realistic is more like it. This is the reason why I had, 2 days ago, an interview with the site manager. With an idea. Mine.

Amer, moi? Réaliste plutôt. C’est la raison pour laquelle j’ai eu, il ya 2 jours, une entrevue avec le gestionnaire du site. Avec une idée. La mienne.

Read Full Post »

This could be seen as a follow-up to a previous post where I was wondering ‘what we were waiting for‘. Not that I intend to repeat here what I wrote there and then but it seems to me that what I was calling for is/was actually already happening.

Cela pourrait être considéré comme un suivi à un billet précédent où je me demandais ce ‘…que nous attendions‘. Non pas que j’ai l’intention de répéter ici ce que j’écrivais alors, mais il me semble que ce que j’appelais alors, est / était effectivement déjà en train de se produire.

What I mean to say then was to build and to maintain an ESN inside the company. Whatever other external source, to me, looked like an insight of what said ESN should offer in terms of services, features and ergonomy.

Ce que je voulais dire alors était de construire et de maintenir un RSE à l’intérieur de l’entreprise. Quelle que soit la source alternative externe, pour moi, elle donnait un aperçu de ce que ledit RSE devait offrir en termes de services, en caractéristiques et ergonomie.

The thing is a real, solid ESN, one that makes available all those features Yammer, Linkedin, Twitter or Facebook offer cannot be built inside unless you’re head of the company’s IT department. Furthermore waiting for top management to decide favorably one cannot a rather long time.

Le fait est qu’un véritable et solide RSE, mettant à disposition toutes ces fonctionnalités que Yammer, offre Linkedin, Twitter ou Facebook offrent ne peut pas être construit à l’intérieur à moindre d’être le responsable du département informatique de l’entreprise. Par ailleurs attendre de la direction principale de décider favorablement on peut attendre longtemps.

In an ideal world, in some ideal company (which I’m still on the lookout for by the way) no new file of whatever format would be created unless its content would be new and shared. This could only result from preliminary inductions, besides traditionnal ones (safety, quality, environment,…), where this particular point would be thoroughly explained.

Dans un monde idéal, dans une entreprise idéale quelconque (dont je suis toujours à la recherche d’ailleurs) aucun nouveau fichier, quel que soit son format ne serait créé, sauf si son contenu était nouveau et partagé. Cela ne pourrait résulter que d’inductions préliminaires, outre ceux traditionnels (sécurité, qualité, environnement,…), où ce point particulier serait bien expliqué.

In an ideal world, I’m not sure aforementioned ideal company would actually need an ESN as it would have implemented, with rules and good behaviours, what ESN aims at: communication and collaboration.

Dans un monde idéal, je ne suis pas sûr que ladite société idéale aurait effectivement besoin d’un ESN, ayant mis en œuvre, avec des règles et des bons comportements, ce à que vise le RSE: la communication et de la collaboration.

Already do I see flourishing pages and groups, on most known plateforms, where employees  feed discussions with informations and RSS inputs. On a side note: I’m not sure companies’ policies are strictly observed there, as for their permeability to competing enterprises …

Déjà je vois fleurir des pages et des groupes, sur les plateformes les plus connues, où les employés nourrissent des discussions avec des informations et des entrées RSS. Note à part: Je ne suis pas sûr que les politiques des entreprises y soient strictement observées, quant à leur perméabilité aux entreprises concurrentes …

Next step: companies emails exchanged via Gmail?

Prochaine étape: les emails d’entreprise échangés via Gmail?

Read Full Post »