Feeds:
Posts
Comments

Posts Tagged ‘Covid-19’

copie d’écran

Au moment où je débute ce billet, je commence aussi la lecture vidéo de la 10ème session de Presqu’ensemble. Ça reste intéressant même si je pense que sa formule a évolué. Ce n’est plus un débat autour d’un sujet principal (et, éventuellement, quelques périphériques), que les premiers temps de confinement pouvaient justifier – en l’absence de possibilité pour les habituels ténors de se rassembler pour nous dire quoi penser – , avec d’aimables participants qui ont au moins l’intérêt de ne pas s’invectiver ni de s’interrompre. Son format est devenu plus … télévisuel¹

La Politique est intéressante, comme sujet de conversation; jusqu’à encore peu de temps je n’aurais cependant pas placé la Politique au même niveau que d’autres sujets dont en débat entre copains, le sport, les amours, la cuisine, les spectacles, … Une forme de Politique du moins, où il s’agit plus de refaire le monde dans un gros gloubi-boulga qui mélange joyeusement l’économie, le financier, la philosophie, la sociologie sans qu’aucun d’entre nous soit à même d’en délimiter clairement les domaines respectifs. Ni moi ni mes amis avons fait Science-pipeau.

Je ne connais personne qui s’habille en fonction des diktats de la mode. Tout le monde a, bien sûr, une lecture de ce qui se porte de ce qui ne se fait plus mais très peu ont les moyens de porter du Chanel. D’où une attention relativement distanciée vis à vis des journalistes spécialistes en la matière.

C’est, à mon avis, ce qui se passe en ce qui concerne la Politique. Je tends à désacraliser cet univers parce que ce n’est plus, et en tout cas ça l’est de moins en moins, l’alpha et l’oméga de ce qui fait tourner le monde. Pour commencer je ne crois plus à un pouvoir quelconque de nos élus pour mener la barque. Leurs intérêts personnels les drivent plus sûrement que leurs mandats et n’importe quel lobbyiste a plus d’influence qu’une armée de votants. Les exemples sont multiples.

J’écoute donc mes aimables débatteurs, certes savants, étayer leur opinions par des références culturelles et historiques mais, au fond, l’intérêt réside surtout dans l’enrichissement voire la formation de mes propres idées (qu’ils soient remerciés ici de m’avancer les arguments dans de futurs débats entre potes).

Devil wears prada, blue sweater scene

On se souvient peut-être de cette scène du pull-over blue. Je m’inscris en faux et à contre-courant de ce que Meryl Streep explique à Anna Hathaway. Sa démonstration est brillante mais quelle arrogance aveugle de croire que tout ce qui se porte sort de son bureau. Ou alors elle assume les millions de jeans uniformément plébiscités de par le monde ? La personne qu’elle incarne perçoit les tendances et les traduit, chèrement, en des habits taillés pour des clients fortunés mais elles n’est pas la mode; de la même manière les gouvernants n’ont pas intérêt à perdre le lien avec ceux qu’ils ‘gouvernent’. C’est bien d’ailleurs la base des reproches qui leurs sont faits.

Je continuerai malgré tout à visionner mes commentateurs presqu’ensemble ne serait-ce que pour rester à jour des courants, des associations de malfaiteurs, des divorces, des joutes oratoires et des supposés bons mots.

¹ : j’ai même posé la question du devenir de Presqu’ensemble, la page; j’attends toujours une réponse.

Read Full Post »

%d bloggers like this: