Feeds:
Posts
Comments

my place, the day was great this sunday

I‘m due to leave this job and start another one in the coming couple of months. My hierarchy has been informed about it so it’s OK to share this with whomever comes across this blog and reads this post. My change of position not only offers me new opportunities, possibilities to evolve and learn new ropes but also solves a couple of issues one of which being : not having to contemplate being transfered to Paris once my assignment on this project would have been over.

Je quitte ce boulot et en commence un autre dans les quelques mois à venir. Ma hiérarchie en a été informée aussi puis-je partager ceci avec quiconque trouve ce blog et lit ce billet. Mon changement de situation non seulement m’offre des nouvelles opportunités, des possibilités d’évoluer et d’apprendre à nouveau mais résoud quelques problèmes dont l’un : ne pas avoir à considérer être transféré à Paris une fois que mon affectation à ce projet aurait été terminée.

I’ll take more time, maybe, in a more or less near future, to draw up a more comprehensive appraisal of what 3 years on this project brought me¹, for the time being I just have one coming to mind : implementing a Sharepoint©®™ ² between several entities which interests may be opposite (between a subcontractor, the customer, us and various entities working with the 3 of us).

Je prendrai plus de temps, peut être, dans un futur plus ou moins proche, pour tirer un bilan plus exhaustif de ce que ces 3 années sur ce projet m’auront apporté¹, pour l’instant j’en qu’un à me venir à l’esprit : mettre en place un Sharepoint©®™ ² entre plusieurs entités dont les intérêts pourraient diverger (entre un sous-traitant, le client, nous et quelques autres entités entre nous 3).

So far, over a period of about 10 years, I honestly failed at inplementing a simple wiki, or a tablet or any other things I believed would have been interesting for everybody to use – in addition to supplementing work with some fun – and it took a rather challenging issue to actually give me the opportunity to suggest something necessitating, suprisingly enough, that partners whose interests would be adverse work together.

Jusqu’à maintenant, sur une période de presque 10 ans, je ne suis pas parvenu à mettre en place un simple wiki, ou une tablette ou d’autres choses qui je pensais auraient pu être intéressantes pour tous (en plus d’ajouter un peu de ‘fun’ au travail) et il a fallu un problème plutôt difficile pour de fait me donner la possibilité de suggérer quelque chose nécessitant, c’est assez surprenant, que des partenaires dont les intérêts divergeraient travaillent ensemble.

In a nutshell Sharepoint solves several problems : it gives everyone the possibility to be readily informed of informations once these are made available on the platform. By contract the subcontractor is bound to notify bodies any time he does something. Achieving this is hard enough within any organization – anybody working in an enterprise knows that (and using emails is not helping) – so when it comes to several organizations, using incompatible systems, fearing external interferences, ….

En résumé Sharepoint résout plusieurs problèmes : il donne la possibilité à tous d’être facilement informés une fois que cette information est disponible sur la plateforme. Par contrat le sous-traitant doit notifier les entités chaque fois qu’il fait quelque chose. Y parvenir est déjà assez difficile à l’intérieur des organisations – n’importe qui travaillant en entreprise le sait (et l’email n’aide pas) – alors lorsqu’il s’agit de plusieurs organisations, utilisant des systèmes incompatibles, craignant des ingérences externes, ….

  • Subcontractor feeding, says its contract, the platform will ‘live’ as it’ll be constantly updated. This solves the who-the-hell-is-in-charge-of-feeding-this-damn-thing issue.
  • Anything else follows really : the involvement, the exchanges,…
  • This also solves the who-has-the-info as it’s become where-i-it : on the platform silly.
  • Finally, if used properly, what’s-the-latest-info is no longer anybody’s nightmare to find as it is, once again, on the platform.
  • Le sous-traitant étant la source, par contrat, la plateforme ‘vivra’ puisqu’elle sera constamment mise à jour. Ceci résout le souci du qui-est-en-charge-de-nourrir-ce-p***n-de-truc.
  • Le reste en découle en fait : l’implication, les échanges,…
  • Ceci résout the problème du qui-a-l’info puisque c’est devenu où-c’est : sur la plateforme ducon.
  • Enfin, à la condition d’être bien utilisé, le problème de quelle-est-la-dernière-info n’est plus un cauchemar pour tout un chacun, elle est forcément sur la plateforme.

Truth be told, the alternative proposal was so pathetically poor anything even marginally technological could only be better.

À vrai dire, le proposition alternative était tellement pathétique que n’importe quoi même un peu technologique ne pouvait  qu’être meilleur.

Maybe this is the recipe for successfully implementing solutions : purposely narrow down to 2 proposals, a first one so bad any other concept would easily win over.

Peut-être est-ce cela la recette pour mener à bien des solutions : réduire à dessein à 2 propositions, la première étant si mauvaise que n’importe quel autre concept convaincrait facilement.

I’m only half joking / Je plaisante à moitié.

¹ : understand, allowed me to implement (in case one would wonder about the rather passive connotation the wording may sound) / comprendre, m’a permis de mettre en place (au cas où on s’interrogerait sur la connotation plus passive que la phrase aurait)

² : I prefer to remain on the safe side of things / Je préfère sécuriser.

car keys / clés de voiture

I’m back after a week away, in Ardèche, where I had a splendid time thank you. Long story short: I forgot a jacket and, more important for me, in a pocket my car keys. Of course I only realized that long after we had left the place. Again, long story short : my keys were mailed and I had them right in time for me to continue my travel back home.

Je suis de retour après une semaine parti, en Ardèche, où j’ai passé du très bon temps merci. Pour faire court : j’ai oublié un blouson et, plus important pour moi, dans une poche mes clés de voiture. Bien entendu je m’en suis rendu compte bien longtemps après être parti. Encore une fois pour faire court : les clés m’ont été expédiées et je les ai eu à temps pour pouvoir continuer mon voyage de retour.

Why am I saying all this ? Panick moment digested my mind started to wander: could I have avoided this and, if so, how ? Of course I could have been more careful and have a look in all rooms I had been but the geek in me seems to long for technological solutions.

Pourquoi est-ce que je dis tout ceci ? Le moment de panique digéré mon esprit a commencé à déambuler : est-ce que j’aurais pu éviter ceci et, si tel est le cas, comment ? Bien entendu j’aurais pu faire plus attention et regarder dans toutes les pièces dans lesquelles j’avais été mais le geek en moi semble vouloir des solutions technologiques.

Had the world been perfect (at least at that particular moment in time, when we were packing up, busy loading the friends’ car), my smarphone, my bag, something would have warned me that my jacket was missing (and so were my car keys). All my clothes have tags (my socks don’t though… but then again I wouldn’t mind all that much leaving them behind) I believe it wouldn’t be that difficult to set up an alarm to go off any time one item would be geolocally far¹ from the rest of the pack.

Si le monde avait été parfait (au moins à ce moment précis, quand nous étions en train de faire nos bagages, chargeant la voiture des amis), mon smartphone, mon sac, quelque chose m’aurait averti que mon blouson manquait (ainsi que mes clés de voiture). Tous mes habits ont des étiquettes (pas mes chaussettes pourtant … mais je ne m’en ferais pas tant que ça si j’arrivais à en oublier derrière) je ne crois pas qu’il serait si difficile de régler une alarme pour qu’elle se déclenche toutes les fois que quelque chose viendrait à être géolocalement éloigné¹ du reste.

Would aformentioned world continue to be perfect I wouldn’t have to waste spend time scanning and recording all my stuff beforehand, during, after or whenever. The ‘Thing’ would think for me, guessing, checking out and reporting. Like a good servant, its electronic version.

Si ledit monde continuait à être parfait je n’aurais pas à perdre passer du temps à scanner et enregistrer tout mes choses avant, pendant, après ou n’importe quand. La ‘Chose’ penserait pour moi, devinant, vérifiant et faisant son rapport. Comme un bon serviteur, sa version électronique.

I already anticipate multiple reports, from the ‘Thing’, most of which would be useless (like when I would go for a walk, away¹ from the rest of my stuff, or if I decided to leave something behind or if I wanted to offer something, etc.).

Déjà j’anticipe de multiple rapports, de la ‘Chose’, la plupart inutiles (comme lorsque je m’éloignerais pour une marche à pied, loin¹ du reste de mes affaires, ou si je décidais de laisser quelque chose derrière moi ou si je voulais offrir quelque chose, etc.).

This would require, from the ‘Thing’, some understanding of belonging, values and of course distance as well as time. Understanding all these notions, mixing and balancing them all, reporting appropriately I could only see that possible with quite a sophisticated application, some expert system that would not only compute but would also evolve along with ourselves, like a good servant, its electronic version.

Ceci requerrait, de la part de la ‘Chose’, une certaine compréhension de la possession, des valeurs et bien entendu de la distance comme du temps. Comprendre toutes ces notions, les mélangeant et les évaluant, rapportant à propos je ne le verrais possible qu’avec une application plutôt sophistiquée, un type de système expert qui non seulement calculerait mais évoluerait avec nous-même, comme un bon serviteur, sa version électronique.

Quite a long way to go before that ‘Thing’ (ubiquitous, affordable, light, …) comes to the market I’m afraid. Until then I’ll need to pay attention and be more careful. ^_^

Encore pas mal de temps avant que que cette ‘Chose’ (omniprésente, d’un bon prix, légère, …) apparaisse sur le marché j’en ai bien peur. Jusque là il me faudrait faire attention et être plus attentif. ^_^

staircase wit

¹ : the notion remaining to define / la notion restant à définir.

I’ll start this post with following video “wikis in plain english” which I can only urge one to view.

Je commencerai ce billet avec la vidéo ci-dessus¹ “wikis en anglais de base” que je ne peux que recommander.

“Email is simply not good at coordinating and organizing a group input. The important information is scattered across everyone’s inbox.” I’ll stopped right there – the whole purpose of the video is to ‘sell’ the idea that a wiki is more appropriate over using email² – I tried to implement a wiki, it didn’t work. People are just not ready for that big a jump (in sharing, in being transparent, in opening up, etc.).

“L’email est simplement pas bon pour coordonner et organiser une information qui concerne tout un groupe. L’information importante est dispersée dans les boîtes de chacun.” Je m’arrêterai là – tout le but de cette vidéo est de ‘vendre’ l’idée qu’un wiki est plus approprié que d’utiliser l’email² – J’ai essayé d’utiliser un wiki, ça n’a pas marché. Les gens ne sont simplement par prêts pour un tel saut (à partager, à être plus transparents, à s’ouvrir, etc.).

Some who read this blog might believe I’m about to contradict myself, that I’m about to become a proponent of email. I’m not, especially if one realizes that 1/ an email reader such as Outlook® offers more than just … email 2/ a shared email is a small but important step towards sharing, right?

Certains qui lisent ce blog pourrait croire que je suis sur le point de me contredire, que je suis sur le point de devenir un partisan de l’email. Tel n’est pas le cas, surtout lorsqu’on réalise que 1/ un lecteur d’email tel que Outlook© offre plus que juste … l’email 2/ un email partagé est un petit mais important pas vers le partage, n’est-ce pas?

Take Outlook® : email of course, but also tasks, post-it (which, in my humble opinion, is a feature one could really profit from is used properly especially in a collaborative environment) and calendar. Over the past years I have noticed that this particular fonction was more and more used (I even saw one using it as a … task manager ^_^).

Prenez Outlook© : l’email bien sûr, mais aussi tâches, post-it (qui, à mon humble avis, est une caractéristique dont on pourrait réellement bénéficier à la condition d’être bien utilisée en particulier dans un environnement collaboratif) et calendrier. Ces dernières années j’ai noté que cette fonctioin spécifique était utilisée de plus en plus couramment (j’ai même vu quelqu’un l’utiliser en tant que … gestionnaire de tâches ^_^).

In my trade we’re facing a particular difficulty which we were already subjected to in my last assignment in Finland, though not in that proportion: notifications of surveillance bodies. 5-6 of them (plus us and the client), and, of course, each wanting to witness different points³.

Dans mon business nous faisons face à une difficulté particulière à laquelle nous étions déjà soumis dans ma dernière mission en Finlande, quoique pas dans les mêmes proportions : la notification aux entités de surveillance. 5 à 6 (en plus de nous-même et du client), et, bien sûr, chacun voulant assister à des points³ différents.

Guess what tool is being used? Email of course – hence my having started this post with above video – whereas Calendar would definitely do a better job… except that all 5, 6, 7 of us do not have our emails/calendars hosted on same system.

Devinez quel outil est utilisé ? L’email bien sûr – d’où la vidéo ci dessus en début de ce billet – tandis que calendrier conviendrait mieux… sauf que nous 5, 6, 7 n’avons pas nos emails/calendriers hébergés sur le même système.

Not all is lost though. End of last year I’ve been appointed admin of a Sharepoint®. Only recently I realized that I could synch Sharepoint® calendar with Outlook®. Next step: making our Sharepoint® externally accessible.

Tout n’est pas perdu cependant. Fin de l’an dernier j’ai été désigné admin d’un Sharepoint©. Récemment j’ai réalisé qu’il était possible de synchroniser le calendrier Sharepoint© avec Outlook©. Prochaine étape : rendre notre Sharepoint© accessible depuis l’extérieur.

Because companies IT departments simply block such applications as Facebook, Twitter. Still, how simpler could things be with, say, Google calendar.

Parce que les entreprises DSI bloquent simplement des applications telles que Facebook ou Twitter. Pourtant, combien plus simples pourraient être les choses avec, par exemple, Google calendar.

¹ : en anglais, désolé, mais facile à voir et comprendre dans les grandes lignes.

² : something I’m convinced of / ce dont je suis convaincu.

³ : welding, various tests, etc. / soudage, différents tests, etc.

It’s Sunday, raining outside and without TV (for the past, what, 10+ years) what is left is either listening to radio (if possible something that puts stuff that makes sense between one’s ears), read a book or surf the net.

On est dimanche, il pleut et sans télé (depuis 10 ans au moins) ce qui reste à faire est soit écouter la radio (si possible quelque chose qui fasse sens à se mettre entre les oreilles), lire un livre ou surfer le net.

I titled this post : ‘English club needed’. It is not so much needed than it would certainly fill up a gap in this corner of the world. We have markets, pubs/bars, (places where one, along with going about one’s business, may socialize), we don’t have specific places which primary intent would be socializing and socializing only.

J’ai titré ce billet : ‘Besoin d’un club à l’anglaise’. Ce n’est pas tant nécessaire qu’apprécié en ce qu’il comblerait une lacune dans cette partie du monde. Nous avons des marchés, des bars, … (endroits où, en plus de vaquer à ses propres occupations, on peut socialiser), nous n’avons pas d’endroits dont l’intention première serait de seulement socialiser.

Of course, unlike the original version, the club would be open about gender and social status (in particular, no question of elitism there). In fact, it would be a club in that it would primarily be about gathering people, barring all kind of segregation.

Bien sûr, contrairement à la version originale, le club serait ouvert concernant genre et statut social (en particulier, pas question d’élitisme là). En fait, ce serait un club en ce qu’il s’agirait d’abord de rassembler des gens, interdisant tous types de ségrégation.

I would pay a subscription for that / Je paierais un abonnement pour ça.

It could be virtual, although … ^_^/ Ça pourrait être virtuel, quoique … ^_^

The WordPress.com stats helper monkeys prepared a 2013 annual report for this blog. / Les statistiques compilées sous Worpdress.com ont préparé ce rapport  2013 pour ce blog.

Here’s an excerpt | Voici un extrait

A San Francisco cable car holds 60 people. This blog was viewed about 1,700 times in 2013. If it were a cable car, it would take about 28 trips to carry that many people.

Un cable car à San Francisco peut contenir jusqu’à 60 personnes. Ce blog a été vu 1700 fois en 2013. Si c’était un cable car, cela prendrait 28 voyages pour transporter autant de personnes.

Click here to see the complete report.

digital nomadism

I tried to find an equivalent to the french term ‘cher‘ (‘dear‘ but also ‘costly‘, ‘expensive‘). Pricey³ seemed to do the trick. Because ‘costly‘ nomadism is, especially in this country, as well as ‘dear‘ as ubiquity seems to be more and more essential

J’ai tenté de trouver un équivalent au terme français ‘cher’ (…). ‘Pricey’ a semblé correspondre. Parce que cher le nomadisme l’est, en particulier dans ce pays, aussi bien que cher (entendez, ‘apprécié’) tant l’omniprésence semble de plus en plus essentiel.

This year I decided to move from Cherbourg to Barneville-Carteret, from a medium size city to a small town. It so happened that the house I moved in had (and still hasn’t as of the end of 2013) no land line. I freaked out at first: no land line means no hub router (therefore getting rid of the one I had) and God knows what way to access the internet.

J’ai décidé cette année de déménager de Cherbourg à Barneville-Carteret, d’une ville de taille moyenne à un bourg. Il se trouve que la maison dans laquelle j’ai emménagé n’avait pas (et n’a toujours pas à la fin de 2013) de raccordement téléphonique. J’ai paniqué au début: pas de ligne fixe signifie pas de box (et, par voie de conséquence, se débarrasser de celle que j’avais) et Dieu sait quoi pour se connecter à internet.

The process of returning the hub router was very frustrating to say the least. To express things simply I utterly detested having to ship back (preferably within the very same box it had come in please) the equipment that had been handed to me² 2 years ago. Why not just handing it back¹ ?

Le processus de retourner la box a été très frustrant pour ne pas dire plus (quelqu’un d’autre en aussi fait l’expérience et le relate ici). Pour exprimer les choses simplement j’ai vraiment détesté avoir à renvoyer (de préférence dans l’emballage d’origine svp) l’équipement que l’on m’avait donné 2 ans auparavant. Pourquoi ne pas aussi simplement le rendre¹ ?

Once done I was only left with using a 3G mobile routeur; it cost be about 50£ to buy the device and I cough up about as much each month for a 10G max download package.

Un fois fait je n’avais d’autre choix que d’utiliser une clé 3G; ça m’a coûté 55€ à l’achat de l’appareil et je crache à peu près autant chaque mois pour le forfait 10G0 max en téléchargement.

It is barely enough for a standard use : 3 to 4 hours a day surfing the net, listening to music and only every now and then viewing a 1 hour long video.

C’est à peine assez pour un usage standard : 3 à 4 heures par jour à surfer le net, écouter de la musique et seulement de temps en temps regarder 1 vidéo d’une heure.

I own the device which implies I can either stop the service or change its package within one month only notice plus it’s zero hassle to change provider vs previous experience with a land line + conventional routeur.

Je possède l’équipement ce qui implique que je peux ou arrêter le service ou changer de forfait en un mois seulement en plus de ne plus être un casse-tête pour changer de fournisseur en comparaison de l’expérience précédente avec une ligne fixe + un routeur conventionel.

The landlord contacted me the other day letting me know that after, what, 5 months the house was to be finally connected. Turned out nothing really happened the day something was supposedly scheduled to. I’m plenty aware of the limitations my current installation imposes me but, for a change, I won’t be the one calling the shots. I’m in no hurry.

Le propriétaire m’a contacté l’autre jour pour me faire savoir qu’après, quoi, 5 mois la maison allait finalement être raccordée. Il s’est trouvé que rien ne s’est vraiment fait le jour où c’était programmé. Je suis pleinement conscient des limites que mon installation actuelle m’impose mais, pour changer, je ne serai pas celui qui prendra les rênes. Je ne suis pas pressé.

¹ : IMHO making the process of returning items complex is a rather lame way to prevent people from taking action. /  ÀMHA rendre le processus de retourner des équipements complexe est une façon plutôt nulle d’empêcher les gens de passer à l’acte.

² : at SFR, where I shan’t be a customer again, ever / Chez SFR, où je ne serais jamais plus client.

³ : changed the title following a comment someone, Patrick Maupin, left on Google+ / Titre changé à la suite d’un commentaire laissé par quelqu’un, Patrick Maupin, sur Google+

I had been thinking for some time about writing something more or less related to whistleblowing in business until I read this article titled “ESN¹ : a withleblower in business ?” It correlates with recent affairs (Snowden, Manning, …) and is, as I understand it, about the conundrum any employee faces when denouncing, internally via the ESN, wrong deeds of his or her company.

J’avais depuis quelque temps pensé à écrire quelque chose plus ou moins lié au lancement d’alerte en entreprise jusqu’à ce que je lise ce billet intitulé “Le RSE : un lanceur d’alerte en entreprise ?” Ça corrèle avec de récentes affaires  (Snowden, Manning, …) et traite, comme je le comprends ainsi, du dilemme auquel fait face n’importe quel employé en dénonçant, en interne via le RSE, les mauvais agissement de son entreprise.

No such intent ambition here, it is less about denouncing anything than using an option to escalating a problem other than the standard way².

Telle n’est pas l’intention ambition ici, il est moins question de dénoncer quoi que soit que d’utiliser une option de faire remonter un problème autrement que de la façon standard².

It is often the case, especially in big companies, that equipments such as printers or computers, are part of framework agreements. This supposedly allows for economies of scale. It also, sometimes, results in a nightmare for anyone who, with solid reasons, is not satisfied with what he or she deals with every day. A real cross to bear to just bring up the issue let alone have it addressed and fixed in a timely manner.

C’est souvent le cas, en particulier dans les grandes entreprise, que les équipements tels qu’imprimantes ou ordinateurs, fassent partie de contrats-cadres. Cela est supposé permettre des économies d’échelles. Ça devient aussi, quelques fois, un cauchemar pour quiconque, avec raison, n’est pas satisfait de ce avec quoi il ou elle doit s’accommoder chaque jour. Un véritable chemin de croix de simplement faire remonter le problème sans parler qu’il soit pris en compte et réglé rapidement.

Seems trivial? How about issues regarding understaffed teams, lack of response from such or such department, safety/security issues, I’m not even talking about wages inequality or various types of harassments.

Trivial? Et les problèmes liés aux équipes en sous-effectifs, l’absence de réponse de tel ou tel département, des problèmes liés à la sécurité, je ne parle même pas des inégalités salariales ou différentes formes de harcèlements.

Now, how to prioritize which problem to address and how serious (understand important, spread out) it is? How about the number of thumbs-up/Likes/Stars; it’s a rather fair indicator of how many others agree with it, don’t you think?

Maintenant, comment prioriser quel problème attaquer et quelle en est sa gravité (comprendre importance, étendue) ? Et pourquoi par le nombre de pouces levés/J’aime/étoiles; un indicateur plutôt bon du nombre de ceux qui sont en accord, vous ne pensez pas?

If you have a ESN that is / C’est à dire si vous avez un RSE.

¹ : ESN = Enterprise Social Network | RSE : Réseau Social d’Entreprise.

² : which admittedly, in some cases, would require to be (re)defined | Qui à l’évidence, dans certains cas, nécessiteraient d’être (re)définies.

Follow

Get every new post delivered to your Inbox.

Join 626 other followers

%d bloggers like this: